Follow

C'est parti pour un thread super long et probablement hors sujet sur le trouble de la personnalité

Boosts ok si ça te chante 🔁

1/? Déroule ⬇️

thread crystale tpb 

Le trouble de la personnalité borderline (TPB) est un problème de santé mentale, qui est principalement caractérisé par de l'hyperémotivité et de l'hypersensibilité.

Pour poser le diagnostic, lae psychiatre cherche à savoir si au moinsse 5 des 9 critères suivants sont cochés :
1- l'humeur est très réactive aux stimulis extérieurs (se traduisant souvent par des crises émotionnelles très fortes, qui peuvent durer plusieurs jours, alors qu'une personne non touchée par le problème passe à autre chose en quelques minutes / heures, voire ne ressent même pas les émotions en question)
2- des moments de rage intense avec extrême difficulté voire impossibilité à contrôler sa colère (se traduisant par exemple par des cris, des mouvements violents, des prises de tête à répétition)

2/?

re: thread crystale tpb 

3- des idées suicidaires qui reviennent, des comportements suicidaires répétitifs ou de l'automutilation
4- la répétition de comportements jugés "à risque" (drogues, alcool, sexe sans protection, conduite dangereuse, boulimie, dépenses excessives...)
5- un sentiment de vide, d'ennui, qui perdure dans le temps
6- la peur d'être abandonné-e (se traduisant par exemple par une grande sensibilité à tout ce qui est perçu comme du rejet ou de la séparation)
7- une vision de l'autre instable, passant d'idéalisation à dévaloritation complète (par exemple, cette personne était parfaite, jusqu'à ce qu'elle décide de dire que les converses c'est moche alors que j'adore les converses)
8- l'image de soi qui fluctue énormément et souvent (se traduisant par une incapacité à savoir qui on est, si on est "quelqu'un-e de bien")

3/?

re: thread crystale tpb 

9- des épisodes courts de paranoïa ("les autres me détestent", "les autres me veulent du mal") ou de dissociation (ne plus ressentir d'émotions, être comme en dehors de soi-même, dans une espèce de sensation de calme étrange)

Lorsqu'on coche au moinsse 5 critères sur 9, on est borderline. Et du coup forcément le TPB va s'exprimer différemment d'une personne à l'autre vu qu'on n'est pas touste diag avec les mêmes critères. C'est la raison pour laquelle je ne suis absolument pas d'accord avec l'analyse de PsykoCouac youtube.com/watch?v=ICSWs7PlN4 qui se focalise uniquement sur la peur de l'abandon alors qu'il ne s'agit que d'un critère sur les 9.

4/?

re: thread crystale tpb 

J'ai été diagnostiquée officiellement en 2018 après avoir commencé des démarches pour gérer ma santé mentale (1 semaine d'hospit volontaire en HP, suivi psychiatrique, traitements divers... qui faisaient suite à une envie de mourir quotidienne). Cependant, j'avais déjà croisé la page wikipedia du TPB en 2008-2009, et je cochais déjà à l'époque suffisamment de critères pour obtenir le diag (donc j'ai passé facile 10 ans sans soins adaptés). Je cochais 1, 2, 3 (idées suicidaires), 4 (sexe "à risque", boulimie, dépenses excessives), 5, 7, 8 et 9 (paranoïa + dissociation). En pratique, ça donnait pour moi :

5/?

re: thread crystale tpb 

  • plein de choses me mettaient mal (des petites remarques du style "pourquoi on n'a plu d'assiettes propres ? Tu as oublié de lancer le lave-vaisselle ?", des comportements comme un soupir agacé, quelque chose qui n'était pas fait exactement comme je le voulais, oublier de rendre un livre emprunté, ..., et des trucs plusse violents comme une notes dégueulasse, un commentaire désobligeant de la part d'un prof ou d'un collègue, de la violence médicale (exemple de crise ici : paroles-et-tralalas.karmaos.co), de la sociabilisation forcée dans les transports en commun, devoir supporter mes parents, ...)
  • la majorité de la "mise mal" me mettait dans un état de rage infinie, avec une escalade si la partie en face osait répondre (Parmifèr et moi nous hurlions dessus très souvent par exemple), avec l'impression que personne ne voyait les efforts que je faisais au quotidien
  • l'envie de mourir pour que la douleur s'arrête et pour arrêter de faire du mal aux autres

6/?

re: thread crystale tpb 

  • les rares moments où je m'autorisais à me laisser aller c'était obligatoirement dans l'excès (j'ai de la chance de n'avoir choppé aucune IST, je bouffais pour arrêter de ressentir des choses autre que la sensation physique de me nourrir, j'ai failli nous faire mettre en interdit bancaire)
  • en dehors de ça, la vie me semblait vide, inutile, triste. Je vivais uniquement pour mon nain et pour lui donner une vie décente
  • je mettais facilement fin à mes relations si elles faisaient un truc ne correspondant pas à mes principes, et tant que ça n'arrivait pas, je plaçais les gens sur un piédestal et j'étais en plein admiration devant eux

7/?

re: thread crystale tpb 

  • je passais de moment où je me haïssais profondément (à cause de mes comportements, ressentis et pensées) à des moments où j'avais l'impression de pouvoir déplacer des montagnes tellement j'était forte, intelligente, attirante. Les phases down étaient synonymes de plusse de crises émotionnelles négatives donc plusse de haine, de colère, ainsi que des crises suicidaires ; les phases up quant à elles provoquaient notamment des conduites à risque et l'idéalisation de mes nouvelles relations.
  • mon cerveau me faisait sortir de crise émotionnelle via la dissociation (je passais une, deux heures isolée pour ne pas être violente avec les gens, je ruminais jusqu'à ce que les émotions soient trop fortes et que ça disjoncte, pour après passer une à deux heures hébétée). Je faisais (j'en fais encore) des périodes où je pensais que tout le monde me détestait, où j'étais persuadée d'avoir fait quelque chose de mal, où les gens m'utilisaient pour arriver à leurs fins.

8/?

re: thread crystale tpb 

Suite à mon diagnostic, on m'explique qu'il ne s'agit pas d'une maladie, mais d'une construction de notre cerveau qui s'est mise en place pour survivre dans un environnement hostile et maltraitant. Qu'il n'existe pas de traitement pour le trouble en soi, seulement pour quelques uns de ses effets de bords (antidépresseurs pour essayer de sortir de la sensation de vide par exemple). Et qu'à l'heure actuelle, le truc qui fonctionne le mieux pour dépasser le TPB c'est la Thérapie Comportementale Dialectique (TCD) qui vise à rééduquer le cerveau, à laquelle on me propose de participer parce que le CHU de Montpellier en fait en hospit de jour.

9/?

re: thread crystale tpb 

J'ai toujours détesté être "comme je suis" (à crier, à m'énerver, au point de devoir complètement m'isoler pendant plusieurs heures pour éviter que ça ne dégénère, à subir le contrecoup émotionnel des trucs qui m'arrivaient sur plusieurs jours...), ça a détruit plusieurs de mes relations, ça a fait du mal à mon nain ("arrêtez de vous disputer !"), ça me fait ressembler à ma mère que je hais au plusse haut point. On m'a offert une possibilité de sortir de ça, j'ai juste dit "oui pitié". J'en avais rien à faire de changer pour devenir un être humain décent, au contraire, ça reste un peu le but ultime de ma vie, et clairement, toute piste pour aller dans ce sens était bonne à prendre.

10/?

re: thread crystale tpb 

Après quelques mois de liste d'attente, on m'appelle pour me dire que je peux participer à une session, ça dure 6 mois, ya une séance en groupe qui prend une demie-journée et une séance avec une thérapeute qui prend 1h, une fois par semaine pour les deux. J'étais au chômage, freelance sans mission, donc j'avais le privilège de pouvoir le faire, j'ai dit ok. Comme je cumule avec d'autres problèmes de santé qui m'empêchent de conduire seule et que le coin n'était pas accessible en transports en commun, Parmifèr a accepté de me transporter.

11/?

re: thread crystale tpb 

Je dirais que le gros principe de la TCD c'est d'apprendre à son cerveau à sortir d'un état émotionnel. Je n'ai quasiment pas pratiqué chez moi (idéalement il est recommandé de faire une séance de médidation pleine conscience par jour) mais même sans ça, il y a vraiment eu une énorme différence. Chaque séance était animée par deux thérapeutes, où elles nous expliquaient le principe de fonctionnement des émotions, de nos réactions, nous demandaient de témoigner et où on faisait des petits exercices, comme de la méditation ou l'imagination de scénarii pour voir comment on y réagit. Au début ça a été assez dur de supporter le discours (très "libéral" dans le sens "tu dois changer ta perception du monde" vs mon opinion que le monde devrait changer pour que les gens vivent mieux dedans), mais passé ça, je pense que c'était ok.

12/?

re: thread crystale tpb 

C'était aussi très cool de rencontrer enfin des gens "comme moi", très enrichissant. La séance avec la thérapeute était un peu comme un rdv avec une coatch, qui aide à prendre du recul et encourage à se dépasser. Globalement, je suis sortie d'un état de profonde dépréciation ("je ne fais pas assez d'efforts => je suis une mauvaise personne => je me déteste => je plonge dans la dépression => je n'ai plu d'énergie => je ne fais pas assez d'efforts => ...") grâce à ça, en apprenant à accepter que d'un côté c'est ok que j'arrive pas à fournir certains efforts (et clairement dans ma vie présente j'ai besoin de cette compétence), et de l'autre à en fournir lorsque je sais que c'est des choses qui comptent pour moi (genre, aider une personne que j'apprécie à déménager, apporter du soutien moral / une oreille attentive, etc.), ce qui a graaaaaandement amélioré ma self esteem. Je ne peux que recommander d'essayer de faire cette thérapie si vous êtes borderline.

13/?

re: thread crystale tpb 

À l'heure actuelle, je coche toujours suffisamment de cases pour conserver le diag, mais c'est dans des intensités qui sont vraiment devenues supportables (genre je ne fais plu de crises émotionnelles plusieurs fois dans la semaine, j'arrive à réguler ma colère la majeure partie du temps, et je fais beaucoup moinsse de dissociation par exemple). J'ai toujours ce handicap mais au moinsse au quotidien, c'est vivable et je peux souffler. J'attends la réponse de la MDPH quant à ma demande d'AAH vu que ça m'empêche de bosser correctement (notamment les phases de paranoïa et les crises émotionnelles).

14/15

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poser, en public ou DM, je me ferai un plaisir d'y répondre :D

Vous pouvez encore une fois casser les pieds de @parmifer pour qu'il vous donne son point de vue

15/15

@darckcrystale merci pour le thread, ça me permet de voir un vécu différent du bpd, c'est cool :blobcatflower:

mention hp, trauma 

@darckcrystale On m'a link to thread et il m'a fait beaucoup de bien, meme si je suis encore beaucoup trop trauma des hp.
Jvais tenter d'appliquer ça tout de meme (pour l'instant je suis seulement avec une thérapteute libéral mais j'ai pas les sessions de groupe et de ce que tu dis ça a l'air d'aider

Je bookmark et je vais tenter d'orga ça !

mention hp, trauma 

@eleos je te souhaite beaucoup de courage 💙

re: thread crystale tpb 

@darckcrystale la tcd est réservée aux personnes diags borderline ? Je pense pas du tout l'être mais j'ai l'impression que tu décris des effets positifs qui pourraient m'aider (et plein d'autres personnes aussi)

@Nausicaa ya pas particulièrement de "réservation", après c'est surtout le nombre de places qui est limitant, genre si ya pas des masses de places, je pense que les thérapeutes auront tendance à donner la priorité aux personnes avec un diag borderline ou ptsd. Et aussi si tu veux que ce soit pris en charge par la Sécu, je crois qu'il faut un diag. À vérifier je dirais ?

Sign in to participate in the conversation
Pipou Academy

FR : Ceci est une instance queer, qui vise à être aussi confortable et safe que possible. Nouvelleaux élèves bienvenu'es !