Pinned post

Hey les coupaines ! J'vous présente @melia qui est une personne superchouette et super intéressante et que j'aime beaucoup ! Hésitez pas à lui faire un coucou (mais n'espérez pas beaucoup d'interaction de sa part) !! :blobcheer:

Pinned post

Sooooooo I am going back to @doincqvdre while also staying here.... so I guess that other account will become an alt-main or something, also I still have my lists and everything there....

Also the emojis are not the same :3

I've already exported my follows to there, so I'll be following you there too as soon as the data gets treated. And I invite you to follow me back on that account too, I'll probably post different things here than there !!

:sparkles_fiery:

(And I hope it's not too confusing ^^)

Pinned post

sexe / IST / prévention, dépistages 

Potite 'action' (je sais pas comment appeler ça) pour diffuser un peu les docs de l'asso AIDES - j'espère que c'est une asso bien et qu'il y a pas des bails foireux, j'en ai pas de souvenirs ?? - sur la prévention du VIH et des autres IST, la PrEP, les dépistages etc.

aides.org/prevention

(cela dit, à mon sens le mieux c'est d'aller faire un dépistage complet régulier - tous les 3 mois environ si vous avez des pratiques sexuelles plus ou moins régulières, sinon à adapter - dans un laboratoire, avec une ordonnance)

fr.calameo.com/aides/read/0062

1/2

Pinned post

Ah au fait, j'y pense, une extension Firefox cool et bien bien pratique : Behind The Overlay Revival.

Anxieté et burn-out : les travailleuses du #podcast peinent à faire respecter leurs droits
Excellente enquête et sur ces sujets je me demande toujours ce que le public peut faire pour améliorer la situation. Un boycott, certes - mais y a-t-il autre chose ?
mediapart.fr/journal/france/16

Je pense que les gens qui me suivent sur le fédi sont bien + proches et amis envers moi que celleux sur twitter

Et que sur le fédi, le sujet de mes posts n'est pas un réel critère qui fera que les gens liront avec intérêt ou non
J'ai l'impression que peu importe le sujet que je pourrais traiter, je serais lue avec la même attention et avec le même soin, même pour des sujets peu habituels ou peu conventionnels

Alors que sur Twitter je pense que les gens ont + tendance à suivre des gens pour des thématiques précises, et quand on en sort on n'est moins lue, moins relayée, moins perçue

Peut-être que le fédi est + intimiste et sécurisant dans sa construction, et que ça permet aux gens de se sentir + en confiance pour partager et réagir aux sujets que j'aborde, même lorsqu'ils ne me connaissent pas du tout ?

En tout cas je remercie l'accueil toujours gentil qui est fait sur le fédi lorsque je parle de sujets lourds ou importants pour moi
Show thread

@sasha c'est pas la tête qui prend l'anxiété, c'est l'anxiété qui prend la tête 😕

Awui la chanson de Renaud, "anxiété, pourquoi t'es là"

mental health ; comforting 

thelatestkate.tumblr.com/post/

Description : a smol dragon cutie is lying among grass and mushrooms. Dominant colour is kinda orange-ish. The dragon looks tired.
The sentence above says : "you have coped through a lot ; you deserve a nice, long break"

Show thread

J'ai aussi celui-ci que je ne suis pas sûre de vouloir 👀

(qualité d'image toute cassée parce que c'est une capture d'écran du projet Ulule)

Show thread

Quand soudain : j'me rappelle vaguement la tronche de la théière de @lila_bliblu et des potites cuillères toutes mignonnes. Et j'veux les mêmes :ablobcatbongo:

CW : Troubles du sommeil vénères / mal être au point de s'échapper littéralement de la réalité / hallucinations 

Cette nuit, j'ai lu la dernière BD de Freaks https://twitter.com/freaks_dessin : "Autopsie des échos dans ma tête" et cette planche (page 57) m'a refait penser à un morceau de ma vie, que mon cerveau occulte la plupart du temps.

L'époque où me réveiller faussement à plusieurs reprises m'arrivait plusieurs fois par semaine.

Au début, c'est surprenant, à la longue c'est ultra mega giga chiant.

Ça peut amener à du stress pour savoir si on dort encore ou non, comme l'exprime freaks dans la suite de sa BD, d'où vient la photo.

Mais pour moi ça a eu un effet différent.

La confusion de ne pas avoir la certitude d'être éveillée m'a amenée à ne plu chercher à savoir si j'étais effectivement réveillée. À force ça n'avait plu d'importance.

Parce qu'à cette époque j'ai découvert que pouvais être "éveillée" et rêver en même temps, tant que je ne laissais pas s'échapper le rêve.

Jore tu fais ton café du matin, normal MAIS t'es surtout dans ton rêve à faire ta vie.

Et le truc, c'est que tant que je maintenait le rêve, consciemment ou non, j'avais la faculté de me rendormir complètement en quelques secondes.

Donc ça, associé à une ivresse du sommeil (une envie *irrépressible* de dormir à nouveau, après un réveil, et ce peu importe les efforts mis pour y résister), ça faisait que je pouvais dormir plusieurs dizaines d'heures en continu.

Je me levais pour pisser, boire et manger, mais en maintenant le rêve, pour garder sa progression et pouvoir me rendormir complétement, comme si je ne m'étais jamais réveillée.

Mon record comme ça c'est au moins 72h, peut être +.

Au début, j'étais perdue, je ne savais plu contrôler la frontière entre les rêves et la réalité, et petit à petit la frontière a disparu et quand elle a réapparu, j'étais de l'autre coté. Mon monde "normal" était devenu celui de mes rêves.

C'est pas fun, du tout, ça tue toutes les relations sociales qu'on a et tout ce qu'on aime faire.

Et on se retrouve à littéralement vivre dans nos rêves, parce qu'on n'a pas le choix, la réalité est difficile. Et le cycle s'entretient, quoi qu'on fasse.

C'est vraiment dur de casser cette spirale, de se remettre à vivre dans la réalité, de combattre l'attrait des rêves, sécurisants et contrôlables, dans une certaine mesure, mais toujours + que la réalité, si violente, si morne.

C'est immensément difficile de retrouver goût aux choses qu'on a aimé, ou se passionner de nouvelles choses.
Et pourquoi le faire dans la réalité, quand on peux le faire sans effort dans les rêves ?

Parler aux gens dans la réalité est si difficile, alors que dans les rêves on peux manipuler le temps et ressayer à volonté en cas d'échec.

On peux construire toute une vie absolument magnifique dans les rêves, aimer qui on veux comme on veux, ignorer les contraintes sociales du monde physiques (argent, travail, famille, etc).

On peux enfin être accepté comme on est, comme on veux être, tenter des choses sans craindre un jugement indélébile ou un rejet de la part des gens qu'on apprécie ou qu'on aime, comme on en a tant connu dans la réalité.

Lorsqu'un rêve devient violent, confrontationnel ou cauchemar, on peux dire "non" et commencer un nouveau rêve, faire table rase de ce qui nous fait peur, de ce qui nous a toujours fait peur et revient insidieusement dans notre monde sécurisant. Mais on peux se battre et le repousser avec succès, jusqu'à la prochaine fois.

Alors c'est dur de retrouver notre vie physique toute pourrie et précaire. Sans contrôle. Sans certitude. Sans confiance. Sans amour.

Des fois je me souviens de mon amoureuse (ou peut être étais-ce un amoureux ? le genre avait-il seulement un sens pour moi, déjà, à cette époque ?) de mes rêves et j'ai l'impression qu'elle vaut autant que toutes les relations physiques que j'ai connu dans ma vie.
Sauf que j'en ai quasi aucun souvenir, et qu'elle est intangible, et que de toute façon je ne pourrais jamais lui reparler. Je ne me souviens plus de comment elle s'appelait, de son apparence, de ce qu'elle aimait, plu rien. Excepté son fantôme, juste un morceau de présence presque imperceptible qui me revient, de temps en temps, et qui semble veiller sur moi.

---

Bonus, un webcomic qu'on m'a indiqué semblant avoir pour thème ce que j'ai décrit, je ne l'ai pas encore lu (en anglais) : https://yume.rosalarian.com/

“White men having Asian fetishes is a byproduct of American imperialism.” vm.tiktok.com/ZM86mFwUx/

Prochain arpentage : toujours « Racisme et jeu vidéo » de Mehdi Derfoufi, car nous avons dû annuler la session de septembre. On espère vous voir nombreux⋅ses à ce nouvel atelier !

Ce sera jeudi 21 octobre, à 18h30, en ligne.

Inscriptions par ici : dérivation.fr/evenement/arpent

Aaaaaaahhh bah c'était sympa cette journée ! Au lit maintenant :bulbuwu:

Flics Toulouse et Pride 

Le bar a viré les fafs en question, les flics ont juste regardé l'agression.

Show thread

FrPol ; La position politique de Philippe Poutou et du NPA sur la question du Travail du Sexe 

Via : STRASS (Syndicat du Travail Sexuel)
---

L’interview de Philippe Poutou et son soutien à « l’abolition de la prostitution » dans cette vidéo Konbini d’il y a environ 5 ans suscite une certaine émotion sur les réseaux sociaux qui nous fait réagir.

1) L’ensemble des candidats de gauche défendent « l’abolition de la prostitution » par défaut et par principe sans jamais réellement définir l’expression et sans qu’on sache réellement ce qu’ils défendent.

2) Pour la plupart des gens, il s’agit de dire qu’on est de gentils garçons contre l’exploitation sexuelle, ce sur quoi tout le monde est d’accord.

3) Sauf que beaucoup de TDS le comprennent comme « vous ne devez pas exister » et « être éliminées de la société par tout moyen, y compris par la violence d’état, la stigmatisation, l’absence de droits, etc » et ce d’autant + depuis la loi de 2016 qui produit cette violence

4) L’abolitionnisme était à l’origine au 19ème siècle une pensée émancipatrice, une 3ème voie alternative à la prohibition et au contrôle social via le réglementarisme.

5) De nombreuses « prostituées » se sont donc inscrites dans cette pensée et certaines continuent de le faire, par exemple le English Collective of Prostitutes au RU.

6) Or, depuis les années 1970, un détachement progressif s’est opéré parce que l’abolitionnisme est de + en + récupéré comme idéologie d’état, et perçu comme une nouvelle forme de prohibition et de contrôle social, c-à-d l’inverse de ce qu’il devait être.

7) En 1975, le mvt TDS était « abolitionniste » car contre la réouverture des maisons closes, contre la répression, amendes et prison, pour la tolérance, et l’accompagnement social en faveur des personnes souhaitant arrêter l’activité

8) Mais dès ces 1ères mobilisations la question de la reconnaissance du travail était aussi présente, bien qu’étouffée par les « alliés » des associations « d’aide », les féministes, et la gauche en général, qui espéraient que notre processus de conscientisation de classe nous amènerait à arrêter le travail sexuel

9) Aussitôt, le mouvement a été accusé d’être manipulé par des proxénètes, à cause des revendications sur la reconnaissance du travail et contre la criminalisation des parties tierces, notamment le droit de travailler en intérieur et de s’associer

10) L’arrivée du sida dans les années 1980 a amplifié le divorce puisque les travailleurSEs du sexe ont dû être reconnues comme actrices de prévention, salariées des assos, et qu’il fallait « aider à la prostitution » pour se protéger en contradiction avec l’abstinence et réinsertion

11) Au début des années 2000, l’abolitionnisme a renoncé à la « tolérance » pour promouvoir la pénalisation des clients issue non plus du christianisme social français ou du philanthropisme britannique mais de l’hygiénisme social suédois

12) Or, la société des amis de Josephine Butler (fondatrice de l’abolitionnisme) s’y est toujours opposée http://www.jbs.webeden.co.uk/news-2011-2013/4515755489 , tout comme le Mouvement du Nid en France jusqu’en 2006… !

13) La question de Konbini est en fait mal posée. Et à la décharge de Poutou, le NPA a une position constante contre les lois de pénalisation : du racolage public en 2003 puis de la pénalisation des clients en 2016

14) Notre préoccupation aujourd’hui est de savoir si le NPA et son candidat acceptent de nous reconnaitre comme des travailleurs appartenant à la même classe et pouvant bénéficier des protections sociales et droit du travail acquis de haute lutte

15) Nous serons toujours + proches d’un Poutou même officiellement abolitionniste que d’un Zemmour même opposé à la pénalisation des clients pour ses intérêts masculinistes. Nous ne sommes pas que putes, mais aussi, LGBT, antiracistes, féministes, handies, etc.

Bonjour la team nord de Paris, est-ce que quelqu'un serait dispo pour me véhiculer mardi a 16h pour un aller retour Saint-Denis - Tremblay pour les premier soin du petit chat recueilli ?
Je suis prête à payer 20€ pour le service, ça me permettrai de savoir si le petit chat va bien et de signer les papiers pour être juridiquement sa famille d'accueil.

Merci d'avance 🙏

🔴 Rennes, Pride Radicale le 16.10.2021 

Appel du FRAP (Front Révolutionnaire Anti-Patriarcal) pour une Pride Radicale

Samedi 16 Octobre 2021
13H, Mail François Mitterrand, Rennes

---
Les mots d'ordre :

Pride Deter et Solidaire

Face à une Pride dépolitisée
Pour une Pride intersectionnelle
Face à la précarisation de nos vies
Pour une réelle convergence
Face aux agressions patriarcales
Pour reprendre le contrôle de nos vies
Face aux mouvements d'extrême droite
Pour lutter activement
Face aux politiques racistes
Pour tisser des solidarités
Face au néolibéralisme
Organisons-nous !

Scars, inktober 15 

Heal your wounds

For sale at 30€, free delivery to France, shipping internationally

#dustyart #mastoart #art #inktober #inktober2021

Show thread

Rennes, répression policière 

Rennes, les flics municipaux ont cogné et arrêté un mec parce qu'il buvait son verre de bière devant un bar.
Ils ont ensuite lâché un chien sur la foule, gazant les gens au passage.
Et emmené avec eux les CNI de deux nanas qui essayaient de se sortir de là, après les avoir agressivement interpellées (relâchées)

Un arrêté municipal interdit le transport et la consommation d'alcool le jeudi soir après 20h. C'est une mesure visant essentiellement à vider les rues de Rennes, et justifiant de violences gratuites, et de la répression massive.

Ainsi jeudi dernier, à 3h du matin, heure de fermeture des derniers bars, toute la police municipale, la Police Nationale (CDI/CSI) et des éléments de la CRS 9 ont ratissé tout l'hypercentre de Rennes, rabattant violemment les trainard-es, et vidant les rues.

On attend de voir ce qui va arriver cette nuit.

Est-on revenu dans un état de couvre-feu policier sur Rennes ?
Show older
Pipou Academy

FR : Ceci est une instance queer, qui vise à être aussi confortable et safe que possible. Nouvelleaux élèves bienvenu'es !